Nouvelle Lune en Verseau du 11 février 2021

La liberté, c'est la possibilité d'être et non l'obligation d'être - Magritte
ou
Comment et pourquoi renverser le cours des choses...

Si dans l’entrée de l’hiver, avec le retour de la lumière, le Capricorne nous demandait de nous agenouiller face à la vérité profonde et toute nue de nous-même, faisant de cette nouvelle conscience, la fondation renouvelée de notre personne en évolution, aujourd’hui, au coeur de l’hiver, le Verseau nous demande de nous y abandonner.

S’abandonner au divin en soi et au changement qui s’impose, c’est vivre un renversement.

J’ignore quelle déclic, quelle compréhension, quelle lumière s’est révélée en toi-même.
J’ignore quelle idée, bonne, belle et vivante frappe à la porte de ton coeur pur plus de légèreté d’être.
J’ignore quelles épreuves de changement la vie t’a apportées.
J’ignore quel changement vivant ta conscience t’invite à mettre en oeuvre pour que ta vie ait plus de sens et qu’elle soit, au final, significative.
J’ignore quelle vérité intérieure il est temps pour toi d’amener dans le monde.

Tout ce que je sais, c’est que le moment est venu de bien comprendre que SI, AUJOURD’HUI, TU NE TE SENS PLUS PAREIL, il faudra y aller « PLUS PAREIL ».
A l’aube de ta renaissance identitaire et printanière, ce serait un mensonge de croire que tu peux réaliser ton futur glorieux en répétant les actions de ton passé obsolète.
Ce serait encore un autre mensonge de croire que ta conscience renouvelée suffit à faire de toi un être accompli et réalisé.
Marcher ta spiritualité dans le monde est le test de réalité de ta spiritualité !
Agir dans le monde est le test de réalité de toutes les histoires que tu te racontes !

Tu peux avoir les plus belles idées et intentions mais si elles ne sont pas suivies d’une action concrète, il ne se passera absolument rien… tu me suis ?
Mais là, dans l’absolu, avec cette lunaison, l’heure n’est pas à l’action.
Avec le Verseau, l’heure est à la préparation de l’action significative par l’EPURATION DE TA CREATIVITE.

C’est l’heure de faire preuve de sincérité et de foi vis-à-vis de ton désir de changement ou de tes projets pour cette année.
C’est l’heure de ménager ta monture et d’aller consulter toutes les parts qui ne sont pas pas prêtes ou ne veulent pas « y aller ».
C’est l’heure d’aller leur apporter toute l’écoute et tout l’amour dont ces parts ont besoin pour se laisser aller dans l’ouverture de ton futur qui est, par essence, inconnu.
C’est l’heure de te rendre compte que pour changer ce qui existe depuis l’éternité, il va falloir avoir le courage de peut-être détourner des rivières !
Et que, tel Hercule, lorsque nous voulons être le héros de notre propre vie et porter notre désir, il est important de d’abord vérifier si nous avons les ressources intérieures pour entamer un tel chemin.

C’est le moment de te demander pour quel idéal tu serais prêt.e à détourner des rivières ?
Pour quelle idée, qui est tienne, belle, bonne et vivante, es-tu prêt à prendre le chemin de l’Eros ?

Le Verseau nous met face aux 2 grandes réalités de notre personnalité : celle qui ouvre et celle qui ferme.
Celle qui veut suivre le mouvement vivant et incertain de la vie et celle qui se donnera toujours toutes les meilleures raisons du monde de ne pas bouger : ne rien changer pour être sûr de ne prendre aucun risque, de ne pas être déçu ou blessé.

Le stade du Verseau, c’est le moment où l’enfant se retourne dans le ventre de sa mère pour se préparer à en sortir.
Pas besoin de longs discours, tu le sais bien, nous ne sommes pas faits pour rester enfermés et accrochés au ventre de notre mère : le confort de ce qui est connu.
Tu es fait.e pour te renverser dans le ventre de ce que tu connais par coeur et en sortir pour t’individualiser et prendre ta place dans le monde.
Tout simplement parce que nous avons tous quelque chose d’unique à y apporter !

Mais…

Es-tu décidé.e à assumer les responsabilités qui incombent à la liberté de ton individualité ?
Es-tu décidé.e à assumer l’amour propre et sans condition qui incombe à ton bonheur ?
Te sens-tu assez capable et assez valable pour être au service de ton âme, de ton individualité, de ta vérité profonde et de ce qu’il y a de plus vivant et joyeux en toi?

L’heure est au nettoyage des limites du passé !

Par l’air et par l’eau,
Par le discernement, la confiance et l’estime de soi, nous nous libérons de tous nos clivages intérieurs : les jugements, les peurs, les doutes, les addictions, les compensations, les enfermements, les condamnations, les vœux et les attachements INDIGNES se dissolvent.

L’heure est à l’ouverture des portes qui empêchent le mouvement de la vie et de l’amour de circuler en nous !

La très grande tentation sera de croire que parce que tu es conscient.e de certaines choses vis-à-vis de ton histoire alors cela fait de toi un être accompli.
Je le répète, le test de réalité de notre spiritualité, c’est ce que nous faisons.
Nous allons devoir agir pour vérifier l’authenticité des histoires que nous nous racontons.
Le grand piège, particulièrement dans cette étape, est la pensée magique qui te fait croire que tu peux contrôler le monde et que rien ne peut t’arriver et déranger ce que ta personnalité habituelle a prévu pour toi.

Dis-toi bien une chose, il y aura de mauvaises surprise mais il y en aura des bonnes aussi.
Nous tomberons, c’est sûr.
Seul celui qui reste assis sur ses acquis ne tombe jamais.
Mais si, dans ton sac alchimique, tu mets toute la confiance et l’estime que tu as en toi et envers toi, tu auras toujours toutes les chances de te relever.
Il ne peut pas en être autrement.
La Lumière gagne toujours !

Le Verseau, c’est s’attendre au meilleur sans le contrôler ni l’imposer.
C’est être un révolutionnaire constructif !
C’EST L’EXPRESSION DE NOTRE MARGINALITÉ DANS LE RESPECT D’AUTRUI.
Nous sommes libres mais nous laissons les autres libres aussi.

En distorsion, le Verseau veut obliger les autres à suivre sa vérité, en étant contre tout et en considérant qu’il n’y a jamais rien de bien (société pourrie!).
Il craint la pollution du monde qui l’entoure mais ne se rend pas compte qu’il se pollue lui-même et les autres.
Au final, ses grandes revendications ne donne rien !
Clairement, cette énergie Verseau-là a loupé l’initiation du Capricorne qui est de récupérer sa puissance dans la conscience qu’il y aura toujours de la loi et un ordre des choses.

Alors, se réformer, se réinventer, recréer une place, oui, mais pas tout casser !
Tout n’est pas à jeter !
Nous pouvons avoir le désir de changer mais cela ne signifie en aucun cas tout détruire et pester à longueur de journées sur le fait que nous ne sommes pas « déjà » ce que nous souhaitons être ou pas « encore » là où nous désirons être.

Arrêtons de râler et mettons notre attention et notre énergie là où elles seront réellement efficaces.
Avec le Verseau, l’exigence est d’aller voir :

  • Où ça résiste au changement en moi ? 

  • C’est quoi, en moi, qui ne veux pas s’ouvrir au futur ?
    (Et qui dit « futur » dit : on ignore ce que ce sera parce qu’on ne peut imaginer que ce que l’on connaît !)

Uranus, la planète maîtresse du Verseau, nous fait bouger, il nous décolle fortement de ce qui a existé vers ce qui peut exister et il ne s’arrêtera pas là !
Plus nous avons des résistances, plus Uranus va venir taper fort sur les attachements qui nous empêchent d’atteindre cette liberté : nos attachements matériels, territoriaux et affectifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Héraclès déviant l’Alphée et le Pénée
Source image: site mythologica.fr

Dans la mythologie grecque, il existe une voie initiatique du héros qui est celle des 12 travaux de Héraclès.

L’étape qui représente l’initiation du Verseau est celle où Eurysthée commande à Héraclès le nettoyage des écuries du roi Augias qui possédait de nombreux troupeaux et le fumier s’était accumulé.
Tout était fermé depuis des années et rien n’avait jamais été nettoyé.
Il y régnait une intense puanteur car, justement, tout était fermé.
Ce travail étant bien trop lourd pour lui, il s’est aidé des éléments et plus particulièrement de l’eau qu’il a détournée en faisant sauter les limites des rivières pour les amener dans les écuries où elles ont tout emporté et lavé.
Ce sont ces 2 courants d’eau qui ont déferlé en ouvrant tout et en faisant sauter tous les clivages.
C’est la métaphore qui montre que si Uranus n’est pas là pour ouvrir et libérer, cela devient invivable ! Ça se sclérose !

Se renverser et se préparer mentalement et en amour à être et faire « plus pareil », c’est être sur la voir du cœur : celle du courage et de la liberté.
Voir et être en contact avec nos fermetures mortifères c’est se donner les moyens de toujours vérifier qui est aux commande de notre royaume intérieur.
Oui, nous pouvons décider d’écouter nos peurs et leur laisser les clés du royaume et l’histoire s’arrête là.
Semblables aux écuries d’Augias, enfermés dans la puanteur et le poids de nos limites et de nos désirs en décomposition.

Le Verseau, c’est une une invitation à voir les choses autrement et à se donner tout l’amour nécessaire pour entamer un long chemin qui nous nous changera pour l’éternité qui se renouvelle sans cesse.

Le résultat n’est pas pour aujourd’hui, ça , c’est la tentation du Verseau.
Oublie le résultat, vis le changement.
Ose le changement,
Sois le changement,
Goûte le changement,
Sois le vivant !

Sois au clair et vrai avec toi-même : tu veux ou tu ne veux pas faire circuler ta vérité au sein de ta propre vie et du monde ?
Es-tu décidé.e à montrer au monde ce que tu es venu faire ici ?

Avec le Verseau et Uranus : c’est dire OUI à la Vie en faisant circuler des idées de changement, de progrès pour tous, de fraternité et d’humanisme.

Avec des bisous renversés pour que notre monde tienne debout,
Goënaëlle

Partager sur facebook
Facebook