Nouvelle Lune en Taureau du 30.04.22 / Astrologie initiatique

La quête de la signification la plus profonde de nos comportements et de la maîtrise de notre nature.

« Quand l’amour et la compétence travaillent de concert, ils produisent un chef-d’œuvre. » John Ruskin

De quoi parle cette quête de signification profonde de nos comportements ?
Tout simplement, il s’agit d’être conscient des « raisons » de nos agissements.
Qu’est-ce qui se cache derrière nos actes ?
Quelle sorte de bête en nous pousse à la charge ?
Est-ce que je me sens capable de prendre en charge le vivant en moi ?
Y a-t-il du coeur dans mon ouvrage ou y a-t-il un animal assoiffé de vengeance, de reconnaissance ou de manque ?

Le Taureau nous ramène à notre puissance de création et au potentiel de notre être alors que le Scorpion, dans leur axe commun, vient nous rappeler que tout ce que nous construisons nous initie au détachement.
Certes, nous avons besoin de sécurité pour nous développer mais à quel prix ?
Est-ce au prix d’avoir honte de ce que nous voulons créer ou à celui de nous laisser posséder par ce que nous créons ?
Que suis-je prête à vendre de moi pour faire partie d’un groupe et être reconnue par les autres ?
Que suis-je prête à enfermer de moi pour garantir ma subsistance ?

Ce que je possède me possède !
Mais si je laisse le flux des possessions aller et venir, je constate que chaque jour la vie m’apporte ce dont j’ai besoin mais aussi qu’elle me fait sortir de ma zone de confort (ce que je connais) par des propositions surprenantes !
Avec le Taureau, nous sommes mis face à l’animalité en nous et à notre état d’esprit qui maîtrise, ou pas, cet animal.

Au coeur du printemps, nous avons à nos côtés cette imposante, terrienne, corpulente, puissante et majes-tueuse bête à cornes pour commencer à labourer notre terre, nourrir notre réseau de racines et donner forme à notre nouvelle réalité qui ne pourra se prétendre réellement neuve qu’à la condition de nous avoir fait sortir de nous-même: de notre passé, de nos peurs existentielles, de nos limitations irréelles et de nos habitudes destructrices ou infécondes.

En bref, il nous faut accepter ceci: notre joli monde pourra devenir meilleur que si nous le devenons aussi, meilleurs !
Et le meilleur de soi se trouve forcément là où nous acceptons l’inconfort de l’insécurité pour plus de potentialités exprimées de notre être.
Aujourd’hui, nous avons à reconnaître notre puissance de création et faire confiance à l’intelligence du vivant en nous qui nous pousse à la spontanéité de suivre le chemin de nos aventures intérieures !

Les questions initiatiques du Taureau sont:

  • Es-tu prête à aller jusqu’au bout de ton rêve ou de ton désir d’accomplissement?

  • Es-tu décidée à y aller ? 

  • Es-tu prête à faire face à ton instinct de survie et de conservation qui pourrait tendre à te faire reculer devant ton rêve, ta réussite ?

  • Es-tu prête à regarder toutes tes résistances, particulièrement celles qui te poussent à t’accrocher au passé au  » Finalement, faisons comme avant parce que ça, au moins, je connais » ?

  • Es-tu dans la communication avec toi-même pour négocier avec ton Gardien du Seuil qui garde ton trésor ?

Le Taureau, signe fixe, nous initie à la stabilité, à l’ancrage et à l’expérience sensorielle de notre corps face à la vague mentale, dévorante mais légitime de nos doutes, de nos peurs existentielles (celles liées au simple fait d’exister) et de nos peurs essentielles (celles liées à notre histoire personnelle, notre vécu).

Le printemps a débuté avec la phase cardinale du Bélier: son ouverture sur une nouvelle saison et sur une étape décisive dans l’année pour toute personne en quête de vérité, d’évolution et du meilleur d’elle-même: l’épreuve du feu, le passage pascal, le saut osé, audacieux et printanier de celle qui choisit de changer et de s’aventurer vers un autre côté d’elle-même.

Alors… c’est bien normal d’avoir la trouille, de me sentir paumée ou d’être envahie par des doutes lorsque tout d’un coup, je décide de ne plus être esclave d’une manière d’être ou de faire, de me libérer d’un truc qui m’exaspère moi-même, qui me colle à la peau depuis des vies, et de marcher vers l’inconnu !

Une fois cette épreuve de feu passée, je sais que ce ne sera plus jamais pareil mais… qu’est-ce que ce sera alors ?!!
C’est là que la traversée du désert commence, que la véritable, concrète, matérielle et réelle Oeuvre commence !

C’est là aussi que la tentation de m’arrêter à mi-chemin est, plus que jamais, immense parce que face à cet égarement, cette perte de repères, cette perte d’identité, je ne me reconnais plus moi-même et tout ce que j’ai cru « être moi » s’accroche à tout prix pour ne pas ressentir le vide, l’inconfort de ce temps de transition vers ma nouvelle terre, mes nouvelles bases, mes nouvelles habitudes, mon nouveau chemin identitaire, mon nouveau monde: mon nouvel univers !

OUI, c’est l’HO-RREUR !

J’en veux pour preuve tout les fois où j’ai abandonné ce qui me rendais vraiment heureuse en échange de la garantie que je ne me sentirais jamais abandonnée.
L’humain est ainsi fait, il a besoin de se sentir en sécurité.

« Tout le monde a besoin de sécurité dans la vie, mais, si vous êtes constamment en train de minimiser vos dons les plus importants ou de repousser vos rêves au profit de buts qui paraissent plus tangibles et plus sûrs, vous risquez de ne jamais être vraiment satisfait. »

Le changement, le processus de création, aller de l’avant, marcher vers son désir, réaliser son rêve, être qui nous sommes, appelons ça comme nous voulons, est toujours accompagné de peur et d’angoisse.

Cette lunaison en Taureau nous invite à la gestion de cette angoisse inhérente à la quête de création qui la réveille et la révèle.
Pour évoluer et matérialiser nos désirs, personne ne peut se contenter de se fixer un but et établir un emploi du temps.
Il y a une tâche intérieure à faire en parallèle : affronter son Gardien du Seuil, c’est-à-dire, gérer et prendre soin aussi du côté caché et sombre de notre projet lumineux.

Il va falloir accepter de regarder le « petit moi » en soi, d’écouter la peur de cet enfant ou de cet adolescent.e blessé en nous et de lui prendre la main, avec amour et assurance.
C’est pour cette raison-là que la réponse dans ces grands moments de passage et de renaissance est toujours spirituelle.
J’ai donc à m’occuper d’aller regarder si je peux le maîtriser, le chevaucher, le transformer ou l’alléger pour qu’un obstacle profond, qui m’empêche d’aller plus loin sur le chemin, puisse être levé.

Pour passer à l’étape suivante de notre évolution, notre Gardien du Seuil attend que nous ayons compris le sens notre peur et que nous la transformions, que nous l’apprivoisions, que nous prenions du recul pour distinguer le vrai du faux de ce qu’elle nous raconte et que nous cessions de nous identifier à elle.

Et le Taureau, dans son énergie Yin, dans son élément Terre, dans sa symbolique de la puissance, dans son rôle de gardien de ce qui est sacré, dans sa capacité à guérir l’infertilité et dans son augure à affronter notre côté obscur, possède la clé complémentaire à toute prise de conscience : L’ACTION.

Parce que chaque fois que j’évite quelque chose, je renforce mes mauvaises habitudes ; et chaque fois que je vais jusqu’au bout d’un projet, je cimente mes nouvelles habitudes plus saines, plus lumineuses et plus joyeuses.

TOUT ARTISTE A COMMENCE COMME AMATEUR ! Ralph Waldo Emerson

Avant de commencer notre ascension vers le sommet, demandons-nous si nos pieds reposent sur un terrain suffisamment solide !
Quels sont mes besoins, qui, satisfaits, font de ta terre une base solide pour poursuivre mon chemin ?
Quel allié suis-je pour moi-même ?
Quels alliés ai-je ?
Quels soutiens je me donne et j’accepte de recevoir ?
Quelle action vais-je mettre en place et inscrire dans le temps pour garder ma clarté d’esprit en relation avec ma verticalité d’énergie ?

Le temps du Taureau est le temps de la vigoureuse affirmation de Soi.
Maintenant que tu as percé l’oeuf de ta renaissance avec le Bélier, comment vas-tu marcher ?
En te mettant en travers de ton chemin ou en accompagnant la marche de ton évolution ?
En te soumettant à ta peur ou en écoutant le courage de ton coeur ?

«  Un chemin n’est qu’un chemin, et ce n’est pas une insulte à vous-même ni aux autres que vous l’abandonniez lorsque c’est votre coeur qui vous dit de le faire. » Carlos Castaneda

En nous souhaitant de prendre le Taureau par les cornes,
Pour ne plus être dans l’abandon, la honte, le déni ou le bannissement de Soi,
Et retrouver la véritable sécurité,
Qui ne peut être qu’à l’intérieur.

Goënaëlle