Pleine Lune en Sagittaire du 14.06.22 / Astrologie initiatique

Je m’ouvre à une nouvelle direction, celle de mon futur enthousiaste dont j’ignore tout !

Nous voici à mi-chemin de la lunaison initiée et portée par l’énergie des Gémeaux.
Avec ces 2 frères jumeaux célestes, nous goûtons à la totalité de notre nature humaine par la curiosité, la légèreté, le mouvement, la communication et les échanges.
Arrivés à la fin de notre travail de conscience de l’année et à quelques pas de la saison de l’intégration de cette oeuvre, toute la lumière se fait sur nos dualités humaines et nos dilemmes intérieurs qui font obstacle à notre bonheur : là où on ne sait toujours pas ce qu’on veut, là on n’a pas d’appui, là où on n’est pas uni en nous.


Alors, la panique et le doute sur soi et sur la vie nous envahissent, notre volonté égotique et contrôlante se frotte les mains, nous voilà instables, éparpillés aux 4 vents et trop influencés.
On parle, on bavarde, on cancane, on jacasse, on fait beaucoup de vent, on se vente mais on ne se réinvente pas et on ne construit rien.
Aussi, on parle beaucoup des autres pour ne pas être présent à soi ou au vide en Soi.
De belles promesses qu’on s’est faites et qu’on se répète encore sans aucune forme concrète, on est victime de nos désirs pour lesquels on ne s’engage pas.
Dalida le chantait déjà : « Paroles et paroles et paroles et paroles et paroles et encore des paroles que tu sèmes au vent ! »

Où en suis-je de mes éternels mêmes mots magiques ou tactiques qui sonnent faux ?
Où en suis-je des mots tendres enrobés de douceur qui m’évitent de toucher mon coeur et de connaître une réelle évolution spirituelle ?

L’éparpillement et l’instabilité créent la nervosité.
Nous sommes nerveux parce nous voyons cet endroit qui ne tient pas debout.
Là où rien ne tient debout est exactement là où on ne construit rien.
Aucune forme ne se prépare, aucun fruit ne se dessine…

C’est là que le Sagittaire intervient, à nouveau !
Il était déjà venu nous trouver pour nous préparer au Solstice d’Hiver, le revoici pour celui de l’Eté.
Le Sagittaire a cela en commun avec les Gémeaux, il est le minotaure qui représente la totalité de notre nature humaine : attachés aux plaisirs terrestres et l’envie de goûter au céleste !
Il porte le Feu de l’Esprit qui nous ramène à notre DIRECTION.

Où vais-je ?
Dans quelle direction vais-je marcher ma parole ?
Seul le Feu de l’Esprit le sait.
Seule la lumière le sait.
Seule la conscience le sait.
Seule la vérité le sait, il suffit de la suivre !

Le sagittaire évolué ni ne s’agite ni ne s’affole : même si les fruits ne sont pas encore dessinés, il connaît les lois de la nature et de l’univers et il sait qu’il est engagé : il a tiré sa flèche, il a a semé, planté et jardine.
Mieux encore, il s’est incliné face à la vie, il a choisi de co-créer avec elle et, dans la quête de son Étoile, il aussi tiré sa flèche dans l’apprentissage de la tolérance à l’incertitude, à l’imprévisibilité et à l’inévitable.

Fort, solide et confiant, le Sagittaire nous demande d’avancer en plein jour tels que nous sommes en train de devenir.

Quel forme aura le fruit ?
Nous l’ignorons mais ce que nous savons c’est que nous sommes sur le juste chemin : là où nous reconnaissons notre esprit éclairé qui voit et qui accepte la guidance de quelque chose qui est plus grand que lui.
Nous faisons le choix de nous abandonner à la direction de notre « Grand Moi » et non de notre « Petit Moi » qu’il nous faut écouter et rassurer régulièrement.
Avec l’enthousiasme du Sagittaire nous dépassons des terres connues et avec le mouvement des Gémeaux, nous évoluons vers une nouvelle dimension ou réalité qui s’annonce à la mesure de la beauté de la vérité que nous rayonnons en nous.

Avec des bisous de vérification qui nous demandent de vérifier s’il y a une peur ou une crainte en rapport avec ce qui nous attend, ce vers quoi on avance !
Goënaëlle