coaching, ateliers femmes, esprit des saisons

* La voie des Chouettes Héroïnes *

Pour chercher, découvrir et habiter son pays des merveilles

Mon histoire

ou comment je suis passée par le changement incontournable de sens et d’histoire :
de femme en colère et errante qui attend d’être sauvée à femme apaisée et aimante qui façonne sa vie. 

« Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison. »
Henry Ford

Mon prénom, Goënaëlle, vient du celtique Gwenhael et a pour signification « blanc, pur, sacré » pour Gwenn et « noble, généreux » pour Haël.
Généreuse, je le suis.
Je suis née dans la canicule légendaire belge de 1976, sous le signe de la Vierge, zodiaque associé à la justesse, à la lucidité, à l’amélioration, au don de Soi, à l’écoute du corps et sous mes airs faussement froids, j’aime vraiment bien les gens.
J’ose dire « bien » aujourd’hui car il a fallu les 40 premières années de ma vie pour prendre conscience que je les aimais mal.
Je les aimais trop…parce que je ne m’aimais pas.

Je suis issue d’une lignée plutôt matriarche car le masculin qui s’y trouve est soit violent, soit absent et ce qui m’a été transmis intrinsèquement repose sur un véritable paradoxe : « Sois un homme ma fille, car l’homme est plus important que tout, plus que toi-même et tu comprendras, dès lors, qu’il est insignifiant et dangereux d’être une femme. »

Dans ce foyer de femmes en danger, je savais à peine marcher que je servais déjà de bouclier, le regard toujours tourné vers les autres à jouer « les sauveurs » et conditionnée à donner sans possibilité de recevoir.
Ma première mission, en bonne fille orpheline de père et de repères a donc été de découvrir que j’avais des limites, essentielles à ma liberté et mon épanouissement : mon corps, mon intégrité, mon essence, ma nature de femme, ma valeur, mon identité, ma foi, ma puissance et mon pouvoir de création.
Une mission personnelle fondamentale dans ma capacité à l’amour et à être un bon guide car pour donner bien, il est nécessaire de bien recevoir. Et vice versa!

C’est comme ça que je suis allée loin, toujours plus loin, testant mes limites, dans une inconscience totale de moi-même, en mode automate, complètement guidée par ma personnalité conditionnée, à vivre d’un côté, une vie hyper sécuritaire coupée de sens et de créativité et de l’autre côté, une vie hyper dangereuse coupée de responsabilité et d’amour.

Tantôt amazone réactive qui n’a besoin de l’aide de personne, tantôt Belle au Bois au Bois Dormant passive, je vacillais d’une extrême à l’autre sans résultats satisfaisants car aucun changement n’était jamais envisagé et aucune action qui allait dans mon sens était posée. Je donnais à outrance, toujours au service de l’autre, je transmettais en m’oubliant sans voir que je m’amputais moi-même.

Le paradoxe, dans cette histoire, était que je savais très exactement ce que j’avais à faire mais je ne le faisais pas.
Ma personnalité passive-agressive en manque d’amour propre, résistante au plaisir et en besoin excessif de sécurité extérieure était trop forte. Je répétais mes modèles familiaux, sans oser jouer les cartes reçues à ma naissance et inventer mon propre jeu/JE.

« Les crises, les bouleversements et la maladie ne surgissent pas par hasard. Ils nous servent d’indicateurs pour rectifier une trajectoire, explorer de nouvelles orientations, expérimenter un autre chemin de vie. »
Carl Gustav Jung

C’est en 2016 que je l’ai touché : le fond, la limite de la tolérance à l’intolérable ou quand ton corps et ton âme te rappellent à l’ordre.
J’ai eu peur pour ma vie et cela m’a permis de prendre conscience que j’en avais une.
Dans ce fond, où tout était perdu, je crois que c’est l’humilité qui m’a sauvée car, pour la première fois, je me suis demandé : « Mais qu’est-ce qui tourne pas rond chez toi ? »

Forcée à l’arrêt par mon médecin, j’ai compris, dans cette histoire d’identité en souffrance, que la solution ne passerait que par moi, en moi, dans le discernement de mon coeur, dans mes inspirations et dans les profondeurs de mes racines que je niais et redoutais tant.

Sur ce nouveau chemin identitaire, j’ai fait le choix d’être guidée, et, processus d’individuation activé, je suis passée par des massages holistiques, un profond travail de reprogrammation de l’inconscient avec une psychiatre, un atelier d’écriture, de céramique, et un stage, de nature énergo-spirituelle, qui, par le biais de méditations guidées, m’a reconnectée avec ma boussole intérieure et le monde de l’invisible.

De ces premières démarches sont nées mon amour propre et de grandes révélations au sujet de ma spiritualité, de ma créativité et de ma joie. Même si je me sentais encore perdue ou seule, je savais qu’en tout temps, je pouvais me connecter à cette source d’amour en moi et à la sagesse de la nature ou du cosmos.

Pour la première fois de ma vie, j’étais libre car j’avais compris pourquoi il m’était arrivé ce qui m’était arrivé.
La peur de ne pas être aimée n’avait plus d’emprise sur moi et j’étais prête à fonctionner autrement, à vivre, et non plus survivre : je m’en fis la promesse et en pris la responsabilité.

« Il y a ce qu’on a fait de toi, il y a ce que tu fais de ce qu’on a fait de toi. »
Jean Cocteau

Depuis 2017, par cette promesse, je suis entrée dans le cercle vertueux du renouveau perpétuel de soi.
J’ai ressorti mes jeux de cartes ésotériques et mes carnets de dessin de mon adolescence, je me suis intéressée à la symbolique des rythmes de la terre, du ciel, et à leur voie initiatique, j’ai commencé à me former à l’art-thérapie anthroposophique et à créer des rites de passage en lien avec le vivant qui nous entoure et auquel nous faisons partie.

Aujourd’hui, je sais que je suis capable de donner de façon autonome, large et expansée, car je suis capable de me donner à moi-même.
Je peux transmettre sans m’oublier !
C’est pour cette raison que j’ai créé mon entreprise par laquelle je peux révéler et proposer, en toute liberté et authenticité, les fruits de mon propre travail personnel, mes talents, mes lumières et mes trésors intérieurs.

Cela s’exprime, notamment, par des ateliers initiatiques pour femmes, l’art, la création de jeux de cartes thérapeutiques et par tant d’autres choses à venir!

coaching, ateliers femmes, esprit des saisons

Contactez-moi

Vous avez des questions ?
Vous souhaitez vous inscrire à un atelier ?
Avez-vous le désir de découvrir, de récupérer ou de suivre votre Quête jusqu’à sa réalisation ?
Ressentez-vous le besoin de connaître les lois universelles pour co-créer avec le mouvement naturel de la vie….
plutôt que de le subir?

Pour plus de simplicité, utilisez le formulaire de contact !

Goënaëlle Carru
hello@goenaelle.com